Permis à points Moulins

Stage de récupération de points 2019

Tel : 04 84 98 02 56

 

Lundi 14 et mardi 15 janvier
Lundi 11 et mardi 12 février
Lundi 11 et mardi 12 mars
Lundi 8 et mardi 9 avril
Lundi 20 et mardi 21 mai
Lundi 17 et mardi 18 juin
Lundi 15 et mardi 16 juillet
Lundi 19 et mardi 20 août
Jeudi 19 et vendredi 20 septembre
Lundi 21 et mardi 22 octobre
Lundi 25 et mardi 26 novembre
Jeudi 12 et vendredi 13 décembre

Tarif unique

169 €

Qu’est-ce qu’un stage de sensibilisation à la sécurité routière ?

Un stage de sensibilisation à la sécurité routière est animé par deux intervenants : un moniteur BAFM (titulaire du brevet d’aptitude à la formation de moniteurs) ainsi que d’un psychologue spécialisé dans le domaine de la conduite et de la sécurité routière. Ces stages sont collectifs (on note habituellement une quinzaine de participants) et leur durée est de deux jours complets.

La récupération de points est effective dans la limite d’un stage par an, c’est-à-dire que même si le conducteur assiste à plusieurs stages par an, seul un d’entre eux lui permettra de récupérer des points sur son permis de conduire.

Quel est l’intérêt du stage ?

Les stages sont l’occasion pour les conducteurs de se rappeler certaines règles du code de la route, qui peuvent être oubliées avec le temps, mais qui restent essentielles. Outre les points qui peuvent être récupérés à l’issue de ces derniers (dans la limite d’une fois par an), ils permettent de former de meilleurs conducteurs, plus prudents et conscients des risques de la route.

Dans quel cas dois-je effectuer un stage ?

Il existe plusieurs cas de figure :

Les stages volontaires

Dans ce cas, ce sont les conducteurs eux-mêmes qui décident d’effectuer un stage, car ils souhaitent récupérer des points sur leur permis de conduire, la plupart du temps

Les stages imposés dans le cadre de la période probatoire du permis de conduire

Quand un conducteur est en période probatoire, s’il commet une infraction sanctionnée par la perte de 3 points ou plus, l’État lui impose de participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière, ce qui lui permet en outre de récupérer des points (dans la limite d’une fois par an)

Les stages imposés en complément d’une sanction ou en remplacement d’une peine plus lourde

Dans la pratique il s’agit du même cas que le précédent, le conducteur accepte donc de participer à un stage en échange d’un allègement de la peine encourue. Ces stages sont souvent effectués après une infraction jugée grave, dont la peine est lourde.